Logo Cellule de Lutte contre la malnutrition Drapeau du Sénégal

Programmes et projets

Programme de Renforcement de la Fortification des Aliments

Contexte

Le Sénégal s’inscrit dans la dynamique de l’atteinte des OMD en 2015. Entre 1992 et 2005, la prévalence de l’insuffisance pondérale, est passée respectivement de 20% à 17%, celle du retard de croissance de 22% à 16% alors que celle de la maigreur des enfants âgés de moins de 5 ans de 9% à 8%.(Rapport suivi des OMD).

Les carences en micronutriments constituent un problème de santé publique. A Sénégal, l’anémie globale est estimée à 82,6% chez les enfants de moins de 5 ans et 70,6% chez les femmes enceintes (données statistiques OMS 2008). Le taux de consommation de sel iodé par les ménages est de seulement 41,3%. Cela, malgré l’adoption depuis 1994 de la stratégie de l’iodation universelle du sel par le Sénégal.

C’est fort de cette situation que la CLM a décidé d’utiliser la stratégie de la fortification industrielle comme une option alternative pour lutter efficacement contre les carences en micronutriments. C’est ainsi qu’elle a développé ce programme basé sur la mise à disposition d’aliments fortifiés (micronutriments). Ce programme financé par Global Alliance for Improved Nutrition (GAIN) et Hellen Keller International s’étend jusqu’en 2015.

➢ Objectifs

Assurer une fortification de toute l’huile et de la farine de blé boulangère consommée au Sénégal en vue de réduire significativement les carences en micronutriments au sein de la population.

➢ Cibles

• Les femmes et les enfants de moins de 5ans

• La population en général

➢ Stratégies

• Amélioration de la politique de développement de la fortification

• Renforcement des capacités (Formation et équipement)

• Distribution des produits fortifiés

• Système d’assurance et de contrôle qualité

• Marketing social et communication

• Suivi et évaluation des performances

➢ Parties prenantes

- Le Comité Sénégalais de Fortification des Aliments (COSFAM)

- HKI, MI, Unicef, ITA,

- Industriels : Grands Moulins de Dakar, Suneor, Nouvelles Minoteries du Sénégal (NMA), Moulins SENTENAC

- Association des consommateurs.

Voir la campagne de promotion du concept de Fortification à insérer

Programme NETS

Contexte

À l’instar de la communauté internationale, le Sénégal a enregistré en 2009 une inflation globale des prix à la consommation, suite à la flambée des prix du carburant et des produits alimentaires. Les prix des céréales et des oléagineux ont connu de fortes hausses. Il faut ajouter que la crise financière observée depuis 2008 a un impact important sur le ralentissement des activités économiques et sur la situation nutritionnelle du pays. C’est fort de ce contexte économique et social chargé, que le gouvernement du Sénégal a initié cet important projet dans le sillage de la CLM avec des finalités suivantes :

- Appuyer l’extension et l’intensification du PRN qui vise les activités d’amélioration de l’état nutritionnel des enfants et de renforcement du statut en micronutriments des populations les plus vulnérables.

- Augmenter la consommation des ménages dans les familles vulnérables, en particulier celle des enfants de moins de cinq ans

➢ Objectifs

- Améliorer l’état nutritionnel des enfants (0-5ans) et renforcer la disponibilité des micronutriments au profit des populations les plus vulnérables.

- Faire des transferts sociaux ciblés sur l’enfant et fournir un instrument opérationnel et reproductible qui peut effectivement atténuer des effets nuisibles des chocs sur les populations vulnérables.

➢ Cibles

• Les mères d’enfants 0-5 ans. En effet, les enfants subissent la plupart des chocs (crise alimentaire, flambée des prix…) de manière plus aiguë, avec un impact sur leur situation sanitaire et nutritionnelle.

• Les ménages avec enfants parce qu’étant les plus atteints.

➢ Stratégie

La stratégie de NETS s’insère dans la stratégie globale du PRN à savoir la nutrition à base communautaire, les interventions multisectorielles et le suivi évaluation.

➢ Parties prenantes :

• Ministères Techniques

• Association des élus locaux

• AEC (société civile)

Voir la documentation du projet NETS doc à insérer

Projet Nutrition Enfant et Sécurité Alimentaire (NESA)

Contexte

Suite aux sécheresses successives et importantes de 2006 et 2007, les récoltes n’ont pu couvrir que 39% des besoins céréaliers du pays et n’ont permis d’assurer aux familles qu’un faible revenu avec une disponibilité de stock de 2,5 mois sur 12.

A cette situation est venue s’ajouter l’augmentation de prix des denrées alimentaires. Aussi, malgré la forte mobilisation sociale autour de l’alimentation et de la nutrition, les interventions nutritionnelles restent faibles notamment pour prévenir la malnutrition chez l’enfant et permettre au pays d’atteindre les objectifs du millénaire. C’est ainsi qu’est apparu le besoin de mettre en place un plan d’actions à moyen et long terme, matérialisé à travers des programmes conjoints du Fonds Espagnol pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire dont le programme « Prévention et prise en charge de la malnutrition chez les enfants dans les zones hautement vulnérables ».

➢ Objectif

• Contribuer à l’atteinte des OMD au Sénégal

• Réduire l’extrême pauvreté et la faim à travers la politique nationale de nutrition, qui vise l’amélioration du statut des groupes vulnérables.

➢ Cibles

Le programme cible une population totale de 4 300 000 habitants dont :

• 817 000 enfants de moins de 5 ans.

• Les femmes enceintes et allaitantes

➢ Stratégie

Les interventions menées dans le cadre de ce programme conjoint supportent directement la mise en œuvre de la stratégie nationale de réduction de la pauvreté notamment dans son axe II « Accès aux services sociaux de base ».

➢ Parties prenantes

• Les agences du système des nations unies : PAM, UNESCO, FAO, OMS et UNICEF

• Les partenaires nationaux : CLM, Division de l’Alimentation, de la Nutrition et Survie de l’Enfant (DANSE), Direction de l’Horticulture (Ministère de l’Agriculture) ; Direction de l’Alphabétisation (Ministère de l’Education) ; L’institut de Technologie Alimentaire (ITA)

• Les conseils ruraux.

Télécharger la plaquette de présentation du projet NESA Voir la documentation du Projet fichier à insérer

Projet iodation sel

Contexte

Le Sénégal est un grand pays producteur et exportateur de sel, les données 2007 de la Direction du Commerce Intérieur estiment la production de sel à 450 000 tonnes dont 60% sont exportés dans les pays de la sous-région. L’exploitation du sel iodé par delà son aspect économique relève de la santé publique du point de vue de la consommation.

C’est ainsi que le gouvernement du Sénégal, à l’instar de la communauté internationale a adopté la stratégie universelle de l’iodation du sel pour lutter contre les Troubles Dus à la Carence en Iode (TDCI).

En vue de relancer le programme d’iodation du sel, le gouvernement, à travers la Cellule de lutte contre la Malnutrition (CLM) a mis en place le projet « accélérer les efforts pour l’iodation universelle du sel ».

➢ Objectifs

Le projet vise l’élimination durable des troubles liés aux carences en iode, avec comme stratégie de base l’iodation universelle du sel destiné à la consommation humaine et animale. Il s’agit spécifiquement de :

• Amener 90% des ménages à consommer du sel iodé

• Porter à 80 000 Tonnes la production annuelle de sel iodé par les petits producteurs.

➢ Cibles

La production est assurée par des petits producteurs de sel (250 000 à 200 000 T) qu’ils soient organisés en GIE ou bien indépendants.

➢ Stratégie

(i) Renforcer l'engagement politique pour l'iodation du sel

(ii) Appuyer les activités d’encadrement des exploitants artisanaux de sel

(iii) Assurer un dispositif de suivi fonctionnel pour orienter l'action des intervenants.

➢ Parties prenantes

L’Initiative pour les Micronutriments (MI), le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et Global Alliance for Improved Nutrion (GAIN).

Voir le diaporama de présentation du projet d’Iodation Universelle du Sel diapo à insérer

Programme de Renforcement de la Nutrition (PRN)

Contexte

La situation nutritionnelle en 2001 avec les effets conjugués de la conjoncture internationale reste une préoccupation nationale et justifie la volonté politique du gouvernement et de la société civile pour renforcer les campagnes de prévention et de prise en charge de la malnutrition avec l’appui des partenaires au développement.

En outre, les enquêtes (MICS* I et II) ont révélé une précarisation accrue de la situation de la maigreur (poids/taille) chez les enfants de moins de cinq ans, avec une prévalence qui est passée de 6,7% à 8,3%, dans l’ensemble du pays. Cette détérioration est plus importante en zone rurale où 9,3% des enfants souffrent de maigreur.

Au sujet des carences en micronutriments, les données parcellaires disponibles au Sénégal montrent que les carences en fer, en vitamine A et en iode constituent des problèmes nutritionnels : Il s’agit pour le Sénégal de renforcer la lutte contre la malnutrition protéinoénergétique et les carences en micro nutriments (fer, vitamine A, iode) selon une approche programme de résolution de ces problèmes nutritionnels au niveau des bénéficiaires.

➢ Objectifs

1. Améliorer la croissance des enfants de 0 à 5ans, vivants dans les zones urbaines ou rurales pauvres du Sénégal

2. Renforcer les capacités institutionnelles et organisationnelles pour mettre en œuvre et évaluer des interventions de nutrition.

➢ Stratégies

Les stratégies développées par le PRN s’articulent autour de deux axes complémentaires, à savoir :

• La promotion de l’intégration des objectifs nutritionnels dans les plans des Ministères Techniques impliqués dans la nutrition.

• La mise en œuvre d’interventions axées sur les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants de moins de 5 ans, par le biais d’Agences d’Exécution Communautaires (AEC).

➢ Cibles

- Les enfants de moins de 5 ans

- Les femmes enceintes et allaitantes

- Les membres de la communauté.

➢ Parties prenantes

- Les Ministères techniques

- Les Collectivités locales

- Les Agences d’exécution communautaire.

Voir la plaquette de présentation du PRN (fichier à inserer)

Inscription à la newsletter

visionnez nos videos

Suivez nos podcast

Nos zones d’intervention

nos zones dintervention