Logo Cellule de Lutte contre la malnutrition Drapeau du Sénégal

Salle de presse

PRIX ALPHA : La gestion axée sur les résultats primée

Pour sa première édition, la Cellule d’appui des projets/programmes (Cap) a distingué des projets et programmes pour leur exemplarité. Le ministre d’Etat Abdoulaye Diop, qui a présidé la cérémonie, a exhorté les récipiendaires à considérer les prix comme une invite à un effort soutenu.

Le Programme de renforcement de la nutrition (Prn), le Projet de développement agricole de Matam (Prodam) et le Programme santé de la reproduction (Psr). C’est le trio gagnant de la première édition du Prix Alpha de la meilleure équipe de projet/programme de la Cellule d’appui des projets/programmes (Cap) au titre de l’exercice 2007-2008, du Ministère de l’Economie et des Finances (Mef).

La cérémonie officielle de la remise s’est déroulée hier au théâtre national Daniel Sorano. Le Programme pour la promotion de l’électrification rurale et de l’approvisionnement durable en combustible domestiques (Peracod), le Programme d’eau potable et d’assainissement pour le millénaire (Pepam) et l’Agence nationale pour la relance des activités économiques et sociales en Casamance (Anrac) ont reçu des attestations d’encouragement. L’ensemble de ces six projets et programmes a été distingué parmi 700.

’évaluation approfondie des projets et programmes présélectionnés a été conduite par un comité scientifique - présidé par Mor Talla Kane - qui s’est rendu sur le terrain pour apprécier l’intervention de ces projets et programmes. Selon le coordonnateur de la Cap, Bakary Signaté, « c’est le programme triennal d’investissement publics (Ptip) 2007-2009 qui a servi à la constitution de la base de données.

Ainsi, seuls les projets ou programmes ayant une durée d’exécution supérieure ou égale à deux ans, au 31 décembre 2007, avec un montant total décaissé au moins égal à 300 millions de francs Cfa assorti d’un taux minimum d’exécution financière d’au moins 70% étaient admis à la compétition ». Le ministre d’Etat a exhorté les récipiendaires et les prétendants « à considérer ces récompenses comme une invite à un effort soutenu dans cette noble et exaltante mission au service de la communauté internationale ».

De son point de vue, le prix Alpha « nous interpelle également dans l’observation des principes de la Déclaration de Paris, notamment ceux relatifs à l’harmonisation, à l’alignement, à la responsabilité mutuelle, à l’approbation et à la gestion axée sur les résultats ».

A en croire le ministre d’Etat, le prix Alpha est un instrument de plaidoyer pour une meilleure mise en œuvre des projets et programmes, en ce sens qu’il vise à porter à la connaissance des populations des modèles de gestion réussis, non seulement par rapport au niveau de l’utilisation des ressources financières, mais également au regard de la qualité, c’est-à-dire le respect des règles et procédures en vigueur, la gestion des ressources humaines et la gestion des interfaces.

Aly DIOUF

Le Soleil