Logo Cellule de Lutte contre la malnutrition Drapeau du Sénégal

Salle de presse

PRIX ALPHA DE LA MEILLEURE EQUIPE DE PROJET/ PROGRAMME Le « renforcement de la nutrition » premier lauréat Publié le 14 juillet 2010 à 04:27 par Daouda GUEYE

PRIX ALPHA DE LA MEILLEURE EQUIPE DE PROJET/ PROGRAMME Le « renforcement de la nutrition » premier lauréat Publié le 14 juillet 2010 à 04:27 par Daouda GUEYE La cérémonie de remise des distinctions du concours meilleure équipe projet ou programme s’est tenue hier, mardi 13 juillet au théâtre national Daniel Sorano. Le premier prix « Alpha 2010 » est allé au Programme de renforcement de la nutrition (Prn). Le programme de développement agricole de Matam a récolté le deuxième prix.

La cellule d’appui à la mise en œuvre des projets et programmes a récompensé hier, mardi 13 juillet, les lauréats du prix Alpha de la meilleure équipe de projet ou programme. A ce titre, la cellule de lutte contre la malnutrition, logée à la primature s’est distinguée à travers le premier prix décerné au Programme de renforcement de la nutrition (Pnr) qui est un de ses démembrements.

Dans l’ordre le programme de renforcement de la nutrition, le programme de développement agricole de Matam et le programme santé de la reproduction sont les trois premiers parmi les six sélectionnés.Les trois autres (Peracod Gtz, Pepam, Aep Kwf et l’Anrac) ont reçu des lots d’encouragement.

Ce prix Alpha mis en compétition par la Cap (cellule d’appui à la mise en œuvre des projets /programmes) du ministère de l’économie et des finances, en est à sa première édition. Il vise, selon Bacary Signaté, coordonnateur de la cellule, « à promouvoir la culture de l’excellence et donc de la performance ». Les projets et programmes concernés sont ceux inscrits dans le cadre du Programme triennal d’investissements publics (Ptip) 2007-2009. Ont participé à la compétition, ceux « ayant une durée d’exécution supérieure ou égale à deux ans avec un montant total décaissé au moins égal à trois cents millions de F Cfa assorti d’un taux minimum d’exécution financière d’au moins soixante dix pour cent (70%) ».

Au départ 700 projets ont été inscrits. A l’issu d’un premier tri, six (06) ont été retenus et enfin trois primés sur la base de critères axés sur la performance et l’appréciation des bénéficiaires, a fait savoir Mor Talla Kane, Président du comité scientifique du comité de pilotage.

Au-delà du prix, le souci affiché par la Cap est d’imprimer une démarche qualité dans l’exécution des programmes et projets, pour « une utilisation rationnelle des ressources au profit des populations bénéficiaires », dira Malick Camara Ndiaye. Le directeur général des finances a aussi souligné le « culte de la performance » recherché à travers cette idée de récompenser les meilleures équipes de projet/ programme. Appréciant la première édition, M. Ndiaye estime « qu’elle confirme la nécessité d’une synergie entre autorités de tutelle, partenaires techniques et financiers sans oublier les bénéficiaires et les Unités de gestion pour assurer une mise en œuvre réussie des projets et programmes ».

Le ministre de l’économie et des finances, pour sa part, a exprimé sa satisfaction par rapport à l’originalité de l’idée mais du fait de sa parfaite congruence avec la déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide publique au développement. En offrant en exemple d’efficacité et d’efficience la qualité de gestion et l’ampleur des résultats de terrain, le prix entre en droite ligne de la recherche de performance, enjeu principal de toutes les réformes entreprises par le gouvernement dans son système de gestion.

Sud Online SN